Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
  Recherche  
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact | Protection des données | Voies de recours Aide | Index | A propos du site
    

> Accueil > Actualités > Communiqués > Mars 2021 > L'Université du Luxembourg et Paul Wurth/ SMS group créent une chaire en ingénierie des processus énergétiques

L'Université du Luxembourg et Paul Wurth/ SMS group créent une chaire en ingénierie des processus énergétiques

Vers le niveau supérieur

Paul Wurth S.A., une société du groupe SMS, et l'Université du Luxembourg ont conclu un accord pour créer et financer la chaire Paul Wurth Chair in Energy Process Engineering, dédiée à l'ingénierie des processus énergétiques. L'accord de 5 ans a été signé le 4 mars 2021 par Yves Elsen, président du conseil d'administration de l'Université, le Prof. Stéphane Pallage, recteur de l'Université, Georges Rassel, directeur général de Paul Wurth S.A., et Hans-Jürgen Leßmann, Senior Vice-President, Global Human Resources de Paul Wurth.

La chaire sera hébergée à la Faculté des Sciences, des Technologies et de la Médecine (FSTM) dans le Département Ingénierie. Dans le cadre de la chaire, des recherches de pointe seront menées dans le domaine du traitement de l'hydrogène et des processus industriels neutres en carbone. L'équipe rattachée à la chaire s'engagera également dans l'enseignement, aux niveaux de Bachelor, Master et doctorat. Finalement, la chaire s'engagera dans des activités externes afin de stimuler l'intérêt pour les défis clés dans l'ingénierie.

Le partenariat soutient l'ambition du Luxembourg de développer un centre d'excellence dans les domaines entourant l'économie émergente de l'hydrogène, de stimuler le développement industriel dans l'ingénierie des procédés et les technologies de l'hydrogène et à faibles émissions de carbone, et de rehausser la formation d'ingénieurs qualifiés.

La chaire s'inscrit dans la stratégie de l'Université à développer la recherche et une offre pédagogique axée sur le développement durable. L'hydrogène est considéré comme un facteur crucial dans les systèmes énergétiques futurs, la transformation de l'énergie, ainsi que dans la transition vers des sources d'énergie plus écologiques. Une solution révolutionnaire réside dans les applications Power-to-Liquid pour la production de carburants synthétiques et de produits en aval. L'hydrogène promet également de devenir une alternative au charbon, à la fois en tant que réducteur dans la fabrication de l'acier et en poussant la transformation à grande échelle de l'industrie sidérurgique, qui est aujourd'hui un des grands émetteurs de CO2. Cette coopération est essentielle pour que Paul Wurth devienne un centre d'innovation mondial en métallurgie et hydrogène au sein du groupe SMS et pour poursuivre les initiatives technologiques en cours dans des groupes de travail. En regroupant leur expertise respective, Paul Wurth et le groupe SMS s'efforcent de mener la transformation de l'industrie vers des processus de production neutres en carbone.

"La création de la nouvelle chaire est bien alignée sur la stratégie de recherche de l'Université et contribuera au développement du Département Ingénierie de l'Université, en particulier dans le domaine de l'ingénierie des procédés et du traitement de l'hydrogène. Elle améliorera notre visibilité internationale, contribuera à l'excellence académique et aura un impact important et durable sur le paysage académique et industriel du Luxembourg", déclare le Prof. Stéphane Pallage, recteur de l'Université du Luxembourg.

"La nouvelle chaire s'appuie sur une coopération de longue date entre Paul Wurth et l'Université, en particulier dans l'enseignement ainsi que dans le groupe de réflexion sur l'hydrogène lancé au sein du Département Ingénierie. Ce sera un catalyseur pour de nouvelles activités de recherche liées à l'économie future de l'hydrogène, un facteur clé pour l'industrie et pour l'économie nationale et internationale", déclare le Prof. Jean-Marc Schlenker, doyen de la FSTM.

Le Prof. Hans Ferkel, Chief Technology Officer du groupe SMS, déclare: "Le siège de Paul Wurth au Luxembourg abrite le centre de compétences mondial du groupe SMS en hydrogène. Ensemble, nous travaillons sur les solutions de décarbonisation du futur, avec pour objectif clair de permettre la production d'acier sans CO2 au niveau global. Nous sommes impatients de travailler avec l'Université du Luxembourg et nous nous engageons à mener le défi mondial de la fabrication de l'acier vert."

Claude Meisch, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, souligne: "Avec le changement climatique, de nouveaux modèles de production et de gestion des ressources sont nécessaires. Avec sa perspective écologique et durable, cette collaboration entre Paul Wurth et l'Université du Luxembourg s'intègre parfaitement au sein des axes de recherche nationaux prioritaires, et s'inscrit pleinement dans les ambitions R&I du gouvernement luxembourgeois. De plus, cette chaire et son offre pédagogique contribueront à l'avancement vers une société de savoir diversifiée et durable.



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche   Aspects légaux | Contact