Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

URL: http://www.mesr.public.lu/presse/communiques/2019/SEPTEMBRE/Le-ministre-Claude-Meisch-a-assiste-au-Conseil-_Competitivite_-de-l_Union-europeenne/index.html

Retour vers la page d'origine

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Claude Meisch, a assisté au volet ‘recherche’ du Conseil Compétitivité le 27 septembre 2019 à Bruxelles sous Présidence finlandaise.

Le Conseil a débuté par un débat politique autour du rapport de la Présidence sur la stratégie à long terme de l’Union européenne pour une croissance durable. Le ministre Meisch s’est félicité de l’approche intégrée du rapport et il a rappelé qu’il est indispensable de mettre l'accent sur les investissements dans la connaissance, la valorisation et l’exploitation des résultats de la recherche et le déploiement d'innovations. Il a souligné que la recherche et l’innovation sont un catalyseur et un moteur clé des solutions pour une croissance durable.

Ensuite, les ministres ont échangé sur les éventuelles synergies entre le programme-cadre Horizon Europe et d’autres programmes de l’Union. Le ministre Meisch a affirmé que le processus de planification stratégique d'Horizon Europe est un élément clé afin de tirer le meilleur parti de ces synergies. Il a par ailleurs, relevé qu’il est nécessaire de clarifier davantage les concepts, les définitions, les rôles et les responsabilités. Aborder ces questions clés pourrait améliorer considérablement la conception et la mise en œuvre de synergies par rapport à la situation actuelle.

Le Conseil s’est clôturé par un déjeuner, lors duquel, les ministres ont discuté du rôle de la recherche et l’innovation et d’Horizon Europe dans la réalisation des objectifs climatiques. Dans ce contexte, le ministre a indiqué que le Luxembourg soutient l’objectif d’atteindre la neutralité climatique d'ici 2050 au plus tard, ainsi que l'actualisation et le renforcement de son ambition climatique, de ses objectifs politiques et de la législation de mise en œuvre y relative. Les priorités en matière de recherche et développement devraient concerner les secteurs qui ne disposent que de solutions limitées à ce jour, telles que les émissions provenant de l'industrie, des transports, et en particulier de l'aviation et du transport maritime, de l'agriculture. Les énergies nucléaire et fossile devraient disparaître progressivement dans une société et une économie sûres et durables à faibles émissions de gaz à effet de serre.

Dernière mise à jour de cette page le 07-10-2019.
Copyright Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

Retour vers la page d'origine