Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
  Recherche  
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact | Protection des données Aide | Index | A propos du site
     ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Actualités > Communiqués > JANVIER > Marc Hansen présente le nouveau recteur de l’Université du Luxembourg

Marc Hansen présente le nouveau recteur de l’Université du Luxembourg

Vers le niveau supérieur

Lors d’une conférence de presse, le ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Marc Hansen, a présenté le nouveau recteur de l’Université du Luxembourg qui a pris ses fonctions en date du 1er janvier 2018 et ce pour un mandat de 5 ans.

Stéphane Pallage (49 ans), professeur en Sciences économiques, a grandi à Malmédy en Belgique, et possède les nationalités belge et canadienne. En tant que professeur à l'Université du Québec à Montréal, il a travaillé principalement sur la macroéconomie appliquée, le développement économique, les modèles dynamiques d’équilibre général, l’aide internationale et la lutte contre le travail des enfants. De 2013 à 2017, il était doyen de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec, qui compte 15.000 étudiants, 300 professeurs, 300 chargés de cours et près de 100.000 alumni dans le monde. Outre son excellence académique et ses compétences de direction d’une institution académique importante, le Professeur Pallage apporte une expérience professionnelle dans un environnement multiculturel, parle couramment le français, l’anglais et comprend l’allemand.

À la suite de la présentation du recteur, Marc Hansen d’une part et le président du conseil de gouvernance, Yves Elsen et le recteur Stéphane Pallage d’autre part ont signé le nouveau contrat d’établissement entre l’État et l’Université du Luxembourg. Pour la période de 2018-2021, une dotation de 766,84 millions d’euros sera attribuée à l’Université. La dotation de l’État connait ainsi une croissance de 178,24 millions d’euros, soit 30% par rapport à la période 2014-2017. S’ajoutera encore à cette dotation un montant de 26,4 millions d’euros pour le développement des études universitaires de médecine.

Au total, l’État investira 1,44 milliard d’euros dans la recherche et l’enseignement supérieur pour la période de 2018 à 2021. Les moyens financiers mises à dispositions par l’État connaissent ainsi une croissance de 284 millions d’euros, correspondant à une augmentation de 25% par rapport à la période de 2014 à 2017.

15.01.2018



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche   Aspects légaux | Contact