Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
  Recherche  
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Newsletter | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
     ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Actualités > Communiqués > 2017 > Octobre 2017 > Université de la Grande Région: la coopération universitaire transfrontalière mise à l’honneur à Bruxelles

Université de la Grande Région: la coopération universitaire transfrontalière mise à l’honneur à Bruxelles

Vers le niveau supérieur

Le commissaire européen au Budget et aux Ressources humaines, Günther Oettinger, le ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche du Grand-Duché de Luxembourg, Marc Hansen, le ministre aux Affaires européennes du Bade-Wurtemberg, Guido Wolf, et la vice-présidente en charge de l’Innovation et de la Recherche de la région Grand Est, Lilla Merabet, expriment leur soutien aux initiatives pilotes de coopération universitaire transfrontalière renforcée telle que l’Université de la Grande Région et le campus européen EUCOR dans le Rhin Supérieur.

Lors de la manifestation «l'Europe dans une coquille de noix – expériences autour de la mise en œuvre de groupements universitaires transfrontaliers» (Europe in a nutshell – Experiences with the implementation of cross-border groupings of higher education institutions) qui s’est déroulée le 11 octobre 2017 dans les locaux de la représentation du Land du Bade-Wurtemberg auprès de l’Union européenne à Bruxelles, Günther Oettinger, commissaire européen au budget et aux ressources humaines, et Marc Hansen, ministre délégué à l’Enseignement supérieur et la Recherche du Grand-Duché de Luxembourg, ont mis en lumière le rôle particulier des territoires frontaliers et de leurs acteurs scientifiques dans le renforcement de l’espace d’enseignement supérieur et de recherche européen. Pour Lilla Merabet, vice-présidente de la région Grand Est, «le Grand Est, région française la plus européenne et transfrontalière (Allemagne, Suisse, Luxembourg et Belgique), a de toute évidence un rôle d’impulsion, de proposition et de coordination à jouer pour favoriser la cohésion et la coopération transfrontalières notamment en matière d’enseignement supérieur.» L’Université de la Grande Région, dont la coopération structurée a démarré en 2008 et a connu depuis un véritable essor, fait figure de modèle pilote dans ce contexte.

 

«La coopération scientifique transfrontalière est un élément clé pour assurer l’intégration des régions à l’espace européen», a déclaré le commissaire européen Günther Oettinger. «Notre attention doit à l’avenir se concentrer particulièrement sur les échanges scientifiques. Une étroite interconnexion permet aux différentes universités d’apporter chacune ses propres forces pour atteindre en commun le poids nécessaire pour rester concurrentielles au niveau des grands projets de la recherche de pointe également.»

 

«Les universités membres défendent un message fort à travers l’Université de la Grande Région: l’ouverture et les échanges facilités dans les territoires transfrontaliers représentent une richesse indispensable pour l’ensemble du spectre des activités des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, au service des avancées scientifiques, de l’innovation, et de la jeunesse en Europe et au-delà», a déclaré Pierre Mutzenhardt, président de l’Université de la Grande Région – UniGR. «Le développement de la filière scientifique "Border Studies" (Études des frontières et de leurs spécificités) est une parfaite illustration de la contribution de la coopération scientifique à l’essor des territoires frontaliers. En effet, quoi de plus pertinent pour les universités que de joindre leurs forces afin de faire profiter la Grande Région d’une recherche d’excellence et innovante au service de son développement. La coopération renforcée des universités de l’UniGR dans les domaines de la science des matériaux et de la biomédecine répondent à la même logique».

 

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du Grand-Duché de Luxembourg, Marc Hansen, a réitéré son soutien à l’UniGR: «Au travers de l’Université de la Grande Région, la présidence luxembourgeoise du Sommet de la Grande Région souhaite augmenter la mobilité des étudiants, des scientifiques et des doctorants et étoffer les cursus transfrontaliers de même que la coopération scientifique transfrontalière.»

 

À l’occasion de la manifestation, représentants politiques et acteurs de la coopération universitaire européenne ont échangé sur les défis et opportunités qu’offre la proximité géographique transfrontalière dans le contexte européen pour les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. En cette période de préparation du nouveau programme-cadre européen pour la recherche, du prochain programme Erasmus+ et des programmes de coopération transfrontalière Interreg, leviers financiers essentiels pour le développement de la coopération scientifique européenne, les universités des espaces transfrontaliers ont souhaité faire reconnaître l’exceptionnel potentiel que leurs coopérations représentent au service de l’espace européen d’enseignement supérieur et de recherche et des territoires.

La manifestation était organisée par le Land du Bade-Wurtemberg conjointement avec ses partenaires, la région espagnole d’Aragon, la Région Grand Est en France et le Grand-Duché de Luxembourg, qui assure en ce moment la présidence du Sommet de la Grande Région. De nombreuses coopérations académiques transfrontalières étaient représentées et ont mis en lumière à la fois la disparité des situations et les défis communs à surmonter: l’Université de la Grande Région (France, Allemagne, Belgique, Luxembourg), Eucor – Le Campus européen (France, Allemagne, Suisse) ainsi que le Campus Iberus (Espagne) et l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (France).

 

«La manifestation a reçu le soutien du projet Interreg VA Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur (RMT).»

 

Plus d‘informations concernant l‘Université de la Grande Région


L’Université de la Grande Région est un groupement universitaire innovant regroupant les universités de Kaiserslautern (D), Liège (B), Lorraine (F), Luxembourg (LU), Sarre (D) et Trèves (D). La coopération entre les six établissements d’enseignement supérieur et de recherche de la Grande Région, débutée en 2008 grâce à une subvention attribuée par l’Union européenne, s’est poursuivie à l’issue du projet et s’est matérialisée en 2015 par le création d’une forme juridique propre pour le groupement, lui permettant ainsi de porter des projets au service de ses membres et d’assurer une coordination conjointe de la coopération.

 

D’un point de vue géographique, la distance séparant les universités de Kaiserslautern, Liège, Lorraine, du Luxembourg, de Trèves et de Sarre n’est pas très importante. Il est possible de se rendre d’une université à l’autre en seulement quelques heures. Néanmoins, il y a encore quelques années, d’importantes barrières administratives séparaient ces universités, qui ont progressivement été levées. Lorsque des étudiant(e)s s’inscrivent aujourd’hui dans une des universités partenaires de l’Université de la Grande Région (UniGR), ils bénéficient gratuitement de l’offre des cinq autres. Grâce au statut étudiant UniGR, il est en effet possible de suivre des cours, de se présenter à des examens et de bénéficier de prêts gratuits auprès des bibliothèques ainsi que du tarif étudiant dans les restaurants universitaires des cinq autres universités du réseau. Les étudiants enrichissent leur quotidien universitaire d’expériences interculturelles et de la découverte des différentes méthodes d’enseignement des pays voisins.

La mise en réseau des chercheurs dans la Grande Région est également une activité centrale mise en œuvre par l’UniGR, particulièrement au sein des domaines-phares de l’UniGR: études des espaces frontaliers (Border Studies), science des matériaux & utilisation rationnelle des ressources et biomédecine. De nombreux projets transfrontaliers ont été développés ou sont actuellement dans une phase de conception grâce aux séminaires, ateliers scientifiques ou conférences au cours desquels les scientifiques de la Grande Région ont l’opportunité de se rencontrer.

 

Lien utile:

www.uni-gr.eu



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche   Aspects légaux | Contact