Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
  Recherche  
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact | Protection des données Aide | Index | A propos du site
     ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Actualités > Communiqués > Septembre 2012 > Rentrée académique 2012: François Biltgen se félicite du dynamisme et de la croissance de l’Université du Luxembourg

Rentrée académique 2012: François Biltgen se félicite du dynamisme et de la croissance de l’Université du Luxembourg

Vers le niveau supérieur

 

 

 

Conférence de presse de Monsieur François Biltgen,

Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,

à l’occasion de la rentrée 2012

 

 

Communiqué de presse

 

 

Le lundi 10 septembre 2012, François Biltgen, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a invité la presse à sa traditionnelle conférence de presse de rentrée académique.

 

François Biltgen a réitéré sa satisfaction quant à la mise en œuvre de la loi de 2010 sur les aides financières. C’est avec satisfaction qu’il a constaté que le nombre de bénéficiaires de l’aide financière ne cessait de croître. Ainsi, pour l’année académique 2011/2012, quelque 14.382 étudiants ont pu bénéficier du financement étatique de leurs études supérieures. Ce chiffre est en augmentation de 1.058 aides financières par rapport à 2010/11 et de 5.820 par rapport à 2009/2010. « Les étudiants apprécient la nouvelle aide qui est mise à leur disposition par l’Etat luxembourgeois et les chiffres montrent qu’il en saisissent l’opportunité pour poursuivre des études supérieures » s’est félicité le ministre.

 

Pour ce qui est des pays d’études préférés des étudiants, il a été constaté que pour l’année académique 2011/2012, 3.264 étudiants bénéficiant de l’aide financière ont opté pour des études au Luxembourg soit 22,6%, suivi de l’Allemagne (20,44%), de la Belgique (18,84%), de la France (12,75%) et du Royaume-Uni (7,75%). Il est constant que les villes universitaires les plus recherchées des étudiants luxembourgeois se situent, à quelques exceptions près, toutes dans un rayon de quelque 300 kilomètres autour du Luxembourg, la ville la plus fréquentée étant Bruxelles avec 1.220 étudiants. Pour ce qui est des domaines d’études, l’économie et les sciences humaines et sociales restent les matières de prédilection des étudiants. S’agissant du niveau d’études, 9.953 étudiants (69,20%) sont inscrits dans le premier cycle « bachelor », 3.129 dans le cycle « master » (21,75%) et 442 (3,07%) en troisième cycle « doctorat ».

 

Le ministre a aussi présenté les chiffres clés de l’enseignement supérieur luxembourgeois, à savoir les formations au Brevet de Technicien Supérieur (BTS) et l’Université du Luxembourg. Ainsi, 17 formations au BTS sont proposées aux étudiants à partir de cette rentrée académique. En 2011/12, 306 étudiants étaient inscrits dans 14 formations, dont 95 ont reçu le brevet de technicien supérieur à l’issue de leurs études.

 

Poursuivant ses efforts de développer le cycle court « BTS » le ministre s’est félicité de ce que 3 nouvelles formations ont pu être accréditées :

·   l’infirmier responsable de soins généraux ;

·   l’infirmier de radiologie ;

·   le conducteur de projets (bâtiments et infrastructures).


Pour ce qui de l’Université du Luxembourg, François Biltgen a souligné que les chiffres présentés par l’Université du Luxembourg « témoignent du dynamisme et de la croissance de l’Université du Luxembourg ». Il a constaté que le développement de l’Université était tel qu’elle était à même de démontrer qu’elle satisfaisait aux critères de performances retenus dans le contrat d’établissement pluriannuel 2010-2013 signé entre le Gouvernement et l’Université, ceci notamment pour la mobilité obligatoire des étudiants inscrits dans des formations « bachelor » qui bénéficient d’une reconnaissance de 25,9 crédits ECTS en moyenne sur les 30 crédits possibles. Par ailleurs, 63,4% des étudiants qui passent leur semestre de mobilité obligatoire à l’étranger le font désormais dans une université située en dehors de la grande-Région.

 

Sur l’ensemble des 5.686 étudiants inscrits à l’Université du Luxembourg, 3.114 (54,76%) ont obtenu leur diplôme de fin d’études secondaires au Luxembourg, 3.222 (68,41%) sont inscrits dans les formations de « bachelor », 1.098 (23,31%) dans les formations de master et 390 (8,28%) dans les études doctorales. Notons que le taux de 31,59% d’étudiants inscrits dans les cycles de master et de doctorat est inférieur au taux de 37% visé par le contrat pluriannuel conclu entre l’Etat et l’Université du Luxembourg. Cependant, le taux d’étudiants nouvellement admis dans les formations de master a progressé de 18,6%.

 

S’agissant des travaux législatifs, François Biltgen s’est félicité de ce que les travaux parlementaires concernant la modification de la loi portant création de l’Université du Luxembourg et ceux concernant la modification de la loi portant organisation de l’enseignement supérieur vont bon train. La première accroît le périmètre de l’autonomie de l’Université, la deuxième précise les critères d’établissement pour des formations étrangères. Monsieur le Ministre a annoncé que durant l’année académique 2012/13, il entend définir le statut de l’étudiant et revoir certaines dispositions concernant l’homologation et la reconnaissance des diplômes.

 

Finalement, le ministre s’est montré satisfait du fait que le « Max Planck Institute Luxembourg » a démarré ses activités et dispose d’une adresse au Kirchberg. L’inauguration officielle dans le cadre d’un symposium scientifique international est prévue pour le 8 mai 2013.

 

La Foire de l’étudiant aura lieu les 15 et 16 novembre 2012.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Téléchargements internes  Formats
  * Dossier: rentrée académique 2012  PDF (452 Ko)

Haut de page

Copyright © Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche   Aspects légaux | Contact