Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
  Recherche  
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact | Protection des données Aide | Index | A propos du site
     ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Enseignement supérieur > Processus de Bologne

Processus de Bologne

Vers le niveau supérieur

Le 19 juin 1999 les ministres de l’éducation de 29 pays européens, dont le Luxembourg, ont signé la déclaration de Bologne dont l’objectif est d’harmoniser l’architecture du système européen de l’enseignement supérieur européen en vue de faire de l’Union européenne un espace d’enseignement supérieur compétitif.

Les accords de Bologne en bref

Les raisons :

  • la mobilité des étudiants et des travailleurs est freinée par les problèmes de reconnaissance de diplômes et par la rigidité des systèmes nationaux

  • l’enseignement supérieur en Europe est déficitaire : taux d’abandon élevé, études trop longues, employabilité difficile

  • les université européennes sont peu attractives pour les étudiants non-européens

Les objectifs :

  • achever pour 2010 la construction d’un espace européen de l’enseignement supérieur ;

  • harmoniser les systèmes d’enseignement supérieur et proposant les mêmes diplômes partout en Europe ;

  • augmenter la mobilité internationale des étudiants en facilitant le passage d’une université à l’autre, d’un pays à l’autre ;

  • favoriser la coopération entre institution, pays et systèmes nationaux en matière d’assurance de la qualité ;

  • augmenter la compétitivité de l’enseignement supérieur européen et son attractivité à l’échelle mondiale ;

  • accéder à un marché de l’emploi international.

Les principes :

  • une architecture des études supérieures fondée sur trois grades : Bachelor, Master, Doctorat ;

  • l’adoption d’un système de diplômes facilement lisibles et comparables, avec un supplément au diplôme ;

  • la mise en place d’un système européen de crédits ECTS (European Credit Transfer System)

  • une organisation en semestres et en unités d’enseignement ;

  • le développement de compétences et de connaissances transversales.

La Processus de Bologne est suivi au plus près par les ministres des pays qui adhèrent au projet ; après les rencontres ministérielles de Prague en 2001 et de Berlin en 2003, les ministres des 41 pays adhérents au principes de Bologne vont se retrouver à Bergen (Norvège) les 19 et 20 Mai 2005, lors d‘une réunion qui sera co-présidée par Monsieur François Biltgen, Ministre de la Culture, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Le Luxembourg a résolument adhéré aux principes du Processus de Bologne en les inscrivant dans la loi du 12 août 2003 portant création de l’Université du Luxembourg. Les nouveaux enseignements de l’Université du Luxembourg, qui débuteront à la rentrée 2005, sont organisés selon les principes du Bachelor et du Master.


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Liens externes
  * Site de la Réunion de Bergen
   Téléchargements internes  Formats
  * Le Processus de Bologne  PDF (3668 Ko)

 Processus de Bologne
 Bologna process logo

>> Site officiel "Processus de Bologne" de la Commission Européenne


Haut de page

Copyright © Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche   Aspects légaux | Contact